Bien cher journal

Depuis qu'un médecin m'a sortie de ma tombe, j'ai eu espoir de retrouver une vie bien à moi. J'ai sincèrement pensé que j'aurais pu retourner sur le marché du travail, d'avoir une place qui m'importait dans la société. Et coups après coups, je dois m'avouer que je ne retournerai pas sur le marché du travail. 

Je me suis étourdie durant ces deux dernières années. Étourdie et espérante.  Je me suis imaginée à faire plein de trucs qui me plaisait. Retourner aux études, me sentir jeune à nouveau. Et ce matin, je me réveille en me disant que je suis rendue vieille de corps. Il ne suit pas mes désirs. Je trouve ça difficile. 

Ce que je retiens, c'est que s'étourdir rend la vie agréable... à condition de rester étourdie.