Bien cher journal

Il m'arrive de penser à des gens qui m'entourent. Et parfois je me braque, je me raidis, je me bloque quand je comprends qu'on cherche à me contrôler. Et je réagis comme si on volait mon intimité. Des paroles, des gestes, des commentaires... tout ce qui peut me faire chavirer. 

Ça me fait penser aux batteurs de femmes qui disent que c'est leur femme qui les ont provoqués, mais c'est un autre discussion.

Et quand je me réagis avec autant du vigueur, je suis dans un mode de contrôle, moi aussi. Et notre relation devient infecte. 

Mais quand j'arrive à penser à toi en te voyant dans mon coeur, tout s'éclaire. Plus personne n'a de pouvoir sur moi. Tout devient limpide et la discussion s'harmonise entre nous. Je suis au diapason.

Ce qui est bizarre dans mon affaire, c'est que j'aime quand je peux échanger cordialement avec l'autre. Comment se fait-il qu'il m'est si difficile de rester sur cette énergie? 

Rien n'est gagné. J'ai la tête dure. Rien n'est perdu. J'ai le coeur à la bonne place.

XXX Matante Bizzz